Calandreta, des pédagogies à part

Pour favoriser l’enseignement immersif en occitan, qui se fonde sur une utilisation pragmatique et constante de la langue, les écoles calandreta s’appuient sur des pédagogies actives : les techniques Freinet et la pédagogie institutionnelle. L’idée est de rendre l’élève acteur de ses apprentissages en partant de ses centres d’intérêt et de ce qui fait sens pour lui et en suscitant l’esprit de coopération et d’exploration.

Les techniques Freinet

Les enseignants de Calandreta utilisent des outils inspirés de la méthode Freinet, du nom du célèbre instituteur et pédagogue français (1896-1966).

Une classe Freinet est un atelier propice à la mise en place de projets de classe et d’école, où l’enseignant favorise la découverte et l’expérimentation. L’apprentissage de la vie sociale est au cœur du projet pédagogique, et les enseignants articulent les contenus des programmes avec une pratique en contexte : faire les crêpes à la Chandeleur, ramasser les pommes et le raisin à l’automne puis en faire des confitures, fabriquer le bonhomme Carnaval pour Mardi-Gras. Cela peut être aussi un projet sur toute l’année comme la culture de vers à soie, une correspondance scolaire, etc.

Rendre l’élève acteur de ses apprentissages en partant de ses centres d’intérêt et de ce qui fait sens pour lui et en suscitant l’esprit de coopération et d’exploration.

La pédagogie institutionnelle

(paragraphe) Fortement marquée par les techniques Freinet, la pédagogie institutionnelle (conçue par Fernand Oury, 1920-1997), s’oppose au modèle de « l’école assise ». C’est un ensemble de techniques, d’organisations, de méthodes de travail et d’institutions qui place enfants et adultes dans des situations variées exigeant de chacun un engagement personnel, des initiatives.

Les élèves élaborent et respectent les règles de vie de l’école, dont il sont acteurs et citoyens. Le fonctionnement de classe repose sur une idée originale : la vie de groupe est régie par des « institutions », des temps de parole qui permettent quotidiennement une prise de parole individualisée, et donc le développement des compétences langagières.